Voici les 5 erreurs à ne pas faire pour bien optimiser son contenu web

Pour être bien référencé, il faut du contenu pertinent (textes et images) qui respecte les critères de référencement naturel des moteurs de recherche. Voici les 5 erreurs à ne pas commettre pour ne pas entraver le référencement naturel de vos pages web :

  • Un site internet qui n’est pas mobile friendly et mobile-first
    Désormais, depuis juillet 2019, Google se base sur la version mobile de votre site internet pour positionner celui-ci. Un petit conseil : vérifier sur la Search Console si votre internet est correctement visible sur les tablettes et les smartphones et suivez les conseils de Google pour corriger les éventuelles erreurs qui empêcheraient leur indexation par les robots de Google. En effet, certains contenus, bien que visibles sur la version PC, sont difficilement cliquables ou visibles sur mobile. C’est souvent le cas des formulaires ou des boutons cliquables qui se chevauchent sur la version mobile.
  • Un site qui n’est pas en html
    Les développeurs privilégient bien souvent le Javascript pour générer le style et le contenu des pages web. Or, cela peut rendre ces dernières moins performantes voire inaccessibles, sans parler du fait que certains navigateurs n’affichent pas certaines fonctionnalités selon les utilisateurs. Même si le site s’affiche correctement sur ordinateur, il peut y avoir des soucis de responsive design empêchant  l’affichage sur mobile. Il faut garder en tête que les robots ou crawlers des moteurs de recherche privilégient les contenus développés directement en Html. Il vaut mieux réserver le Javascript pour les applications.
  • Indexer vos pages web en mode preprod
    Si lors de la création de sites web, la version test ou preprod est indispensable, indexer cette version preprod nuit gravement au référencement naturel de votre site internet. Pour éviter cela, il vaut mieux utiliser les balises noindex et nofollow durant le processus de création de site internet et avec un accès restreint par mot de passe. Cela évitera que les crawlers des moteurs de recherche indexent plusieurs versions de votre site internet. par contre, une fois le travail terminé, n’oubliez pas d’enlever les noindex/nofollow pour indexer le contenu définitif mis en ligne.
  • Ne pas utiliser la pagination pour vos contenus
    Quand on a grande quantité de contenus à présenter, la pagination est conseillée pour améliorer l’expérience utilisateur. Elle a pour avantage de faciliter la navigation sur votre site internet car, le visiteur de votre site web pourra décider soit d’afficher plus de résultats, soit de décider du nombre de pages qu’il souhaite voir. Mais, elle ne doit pas être systématique au risque d’avoir certaines pages avec peu de contenus à présenter aux moteurs de recherche.
  • Négliger le temps de chargement des pages web
    La vitesse de chargement d’une page web est un critère primordial en SEO, ne serait-ce que pour l’expérience utilisateur qu’il propose. Pour optimiser le chargement d’une page web, il faut mettre l’accent sur un hébergement web et une configuration serveur au top. Eviter aussi le trop plein de publicités, de carrousels et autres contenus media qui vont venir grignoter sur la vitesse de chargement de vos pages.

Avant d’envisager tout travail d’optimisation de référencement naturel sur votre site internet, faites appel à un expert SEO ou à un de nos consultants SEO pour un audit SEO préalable de votre site web.

Sources : Journal du net

Le SEO n’est pas prioritaire pour les PME

Le confinement du à la crise sanitaire du Covid-19 a eu impact négatif sur l’activité de bon nombre d’entreprises françaises. Depuis, de nombreuses études d’impact ont révélé l’importance pour celles-ci de se doter d’outils numériques pour maintenir une activité, même minimale, en période de ralentissement économique. Avoir un site internet en fait partie. Mais, quelle importance les entreprises accordent-elles réellement à leur site internet ?

C’est ce qu’à essayer de savoir la société Sortlist qui a mené, en juin dernier, une enquête auprès de 500 PME européennes (Allemagne, Espagne, Belgique, Pays-Bas et France). Les entreprises interrogées sont des PME qui réalisent moins de 50 millions d’euros de CA et ont moins de 250 salariés.

L’étude révèle que plus l’entreprise est grande, plus elle a des chances de disposer d’un site internet (90%); celles qui font jusqu’à 100.000 euros de CA sont 45% a en avoir un. Donc, plus une entreprise est petite, moins elle a de chance d’avoir un site web. Ce qui est fort dommageable puisque Internet est un réel et formidable outil pour se faire connaitre et acquérir de nouveaux clients.

Pour ce qui est du pays d’origine des entreprises qui possèdent un site web :
Les entreprises belges sont celles qui possèdent le moins un site internet (58 %), en France, cela concerne 66% des entreprises. L’Allemagne est loin devant avec 78 % d’entre elles à posséder un site web.

Pour ces entreprises, les axes prioritaires pour développer leur CA sur Internet est :

  • avoir un site responsive (adapté au format mobile)
  • avoir du contenu web de qualité

Ces priorités sont les mêmes dans tous les pays interrogés, sauf en Belgique où les PME misent plutôt sur la sécurité sur internet, en plus du responsive design.

Quant aux raisons avancées par les entreprises qui n’ont pas de site internet dédié à leur activité, les voici :

  1. pas besoin dans leur secteur d’activité, surtout dans l’industrie (37%)
  2. utilisent les réseaux sociaux (environ 34%)
  3. n’ont pas les moyens financiers (environ 12%)
  4. n’ont pas le compétences (environ 10%)

La 1ère raison avancée est plutôt problématique car c’est une façon de nier qu’Internet est réellement entré dans nos habitudes et qu’aucun retour en arrière n’est possible ni même envisageable. Si elle n’en ont pas besoin aujourd’hui, ne signifie pas qu’elles n’en auront pas besoin à l’avenir. En attendant, elles laissent la voie libre à leurs concurrents et prennent du retard sur Internet.

Côté SEO :

Seules 17% des entreprises ayant un site web considèrent le SEO comme étant prioritaire en 2020. Pourtant, le SEO est un atout important pour améliorer sa visibilité sur Internet à moyen et long terme et pour produire des contenus de qualité.

Cela démontre qu’il reste encore beaucoup de travail aux consultants SEO pour faire prendre conscience aux entreprises que le SEO est un levier majeur qui participe à la rentabilité de leur activité via leur site internet.

Source : https://www.sortlist.fr/

 

 

 

 

 

 

Selon Google, le SEO doit être pensé dès la conception du site web

Nous partageons avec vous une interview parue dans le JDN fin février de Martin Splitt, développeur web et chargé des relations dev/ingé chez Google Suisse.

Il nous conforte dans notre idée qu’il est important de penser et privilégier le SEO dès la conception du site internet car ” beaucoup de professionnels pensent d’abord au site (notamment au niveau graphisme) en considérant qu’il sera toujours temps d’ajouter une couche de mobile plus tard. Ne pas faire une version mobile “c’est la plus grosse erreur, car les deux devraient être pensés ensemble dès le départ, sinon cela engendre des problèmes plus tard.”

Pour rappel, depuis 2018, l’index “mobile-first” de Google privilégie les recherches effectuées sur mobile pour afficher les résultats de recherche sur mobile mais aussi PC.

Martin Splitt prend aussi l’exemple du “no index” sur mobile ou la présence des données structurées uniquement sur PC. En l’absence de tests, notamment sur la version mobile, on prend le risque de se retrouver avec un site qui peut être long à charger ou avec une partie du contenu invisible”.

En effet, beaucoup se disent qu’il faut d’abord faire le site internet puis l’optimiser au niveau du SEO. Quand un client veut créer ou refaire son site web, nos consultant SEO procèdent en amont à la recherche des bons mots-clés afin de créer les pages web. Ceci permettra une meilleure indexation des pages dès leur mise en ligne.

Il parle également de la vitesse de chargement de pages web qui peut être ralentie par trop de Javascript sur la page. C’est selon lui, “l’un des principaux problèmes, car les développeurs ne sont pas toujours bien formés sur les attentes des moteurs de recherche. Ils n’ont donc pas le SEO en tête au moment de prendre des décisions techniques.”

Même si les entreprises mais aussi les développeurs et les graphistes sont de plus en plus sensibilisés à l’importance du SEO qui est un levier primordial pour la performance économique d’un site web et donc de l’entreprise, il y a encore beaucoup à faire au niveau de l’approfondissement des connaissances en SEO.

Source : Journal du net