Le moteur de recherche russe Yandex dans la tourmente depuis l’invasion ukrainienne

Partager cet article :

Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter

Le moteur de recherche russe Yandex dans la tourmente depuis l’invasion ukrainienne

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février dernier, le moteur de recherche russe Yandex, ne cesse de subir les revers.

Le Google russe
Celui que l’on surnomme le Google russe est le second moteur de recherche le plus utilisé en Russie juste après Google. Tout comme lui, il fournit aux russes pas moins de 70 services internet, allant de la cartographie, la messagerie électronique, jusqu’au paiement en ligne et la fourniture de service de télémédecine.

Une série de revers
Seulement quatre jours après l’invasion russe, sa cotation à la bourse de New-York a été suspendu et le cours de son action divisé par 5.
Uber, associé de Yandex pour la fourniture d’un service de VTC en Russie, a annoncé sa sortie imminente de son capital et la démission de ses trois cadres au conseil d’administration.

En interne, ce n’est pas mieux : les employés de Yandex ont très vite reproché aux dirigeants du groupe leur position ambiguë vis-à-vis des événements puisque le moteur de recherche filtre tous les articles d’actualités mentionnant le terme de “guerre” et affiche un bandeau sur son portail invitant les internautes russes à se méfier des fausses informations.

Le dernier revers en date vient de l’Union européenne qui, dans la foulée des nombreuses sanctions prises à l’égard de la Russie, vient appliquer une sanction individuelle (et non sur le groupe) sur Tigran Khoudaverdian, le patron arménien du groupe le poussant à démissionner.

Voir plus d'articles :

Vous voulez booster votre business ?

Réservez votre entretien découverte SEO de 30 minutes avec notre consultant SEO